Qu’est-ce que la VAE : validation des acquis de l’expérience ?

La validation des acquis de l’expérience ou VAE est un droit alloué aux salariés, qui leur permet d’acquérir un diplôme. Elle sert à faire reconnaître ses qualifications ou connaissances obtenues par l’expérience. Pour tout savoir sur le VAE, voici des informations complètes.

L’utilité du VAE

Le système de la VAE s’appuie sur la théorie de la valorisation de la compétence individuelle, et de sa reconnaissance comme étant utile de même que la formation dispensée dans une salle d’apprentissage. On pense que l’on est libre d’enseigner en dehors des statuts officiels d’instruction. La VAE sert alors à opérer à cette prise en compte de l’expérience pour apporter la preuve de formation d’une compétence particulière dans le domaine du travail. Ce dispositif est particulièrement susceptible d’être considéré comme utile pour les individus qui ne possèdent pas ou peu de diplôme.

Les conditions pour pouvoir bénéficier d’une VAE

Pour pouvoir tirer profit d’une validation des acquis de l’expérience, vous êtes obligé de travailler depuis 3 ans minimum. La VAE est accessible à n’importe quels travailleurs, peu importe leur statut : travailleur indépendant, bénévole, agent public, artisan, salarié… Un demandeur d’emploi a aussi le droit de tirer le meilleur parti de la VAE, sous quelques conditions.
La durée de l’apprentissage tient compte de l’activité pratiquée d’une façon continue ou discontinue à temps partiel ou à temps plein, à l’étranger ou en France. Le niveau de formation, le statut, la nationalité ou l’âge ne sont pas pris en considération pour l’ouverture aux droits à ce dispositif.

D’autres informations utiles sur la VAE

Vous vous demandez peut-être comment se déroule la VAE en pratique ? Vous devez savoir que le candidat est d’abord censé remplir un dossier détaillant sa capacité individuelle ainsi que ses qualités acquises. Il se présente par la suite devant un jury qui prend la décision d’authentifier tout ou partie un diplôme ciblé. Dans le cas d’une validation limitée des acquis, des règles sont présentés au candidat pour acquérir la totalité de la certification ou de diplôme.

D’ailleurs, il faut savoir également que le salarié qui veut réaliser une validation des acquis de l’expérience est obligé d’effectuer une demande de congé personnel à son patron. Celui-ci est censé lui parvenir au plus tard 2 mois avant le commencement des actions de validation. Elle est censée définir le titre, le certificat de qualification et le diplôme sans oublier d’indiquer la date, la durée ainsi que la nature des actions d’envoi.

L’Immersive Learning quest-ce que c’est ?
Formation en interne ou en externe : quelles sont les différences ?